George
* le deuxième texte

           

Renée Vivien, Le Christ, Aphrodite et M. Pépin - Troubles en Palestine


Vivien

Renée Vivien, Le Christ, Aphrodite et M. Pépin - Troubles en Palestine

Extrait de : Renée Vivien, Le Christ, Aphrodite et M. Pépin, 1907

Extrait proposé par : C. Guerrieri


À propos de cet extrait :

Le Christ, Aphrodite et M. Pépin est un recueil en prose qui fait se dérouler des événements bibliques ou mythologiques au début du XXe siècle.


(licence Creative Commons BY-NC-SA, C. Guerrieri)
Texte de l'extrait (source) :

« Et ils commencèrent à l’accuser en disant : Voici un homme que nous avons trouvé pervertissant notre nation, empêchant de payer le tribut à César, et se disant le Roi et le Christ. »
Saint Luc, Ch. XXIII, verset 2.

LES TROUBLES EN PALESTINE
LA SITUATION S’AGGRAVE

Il est absolument indéniable qu’un fort mouvement mystico-révolutionnaire s’opère en ce moment dans toute la Palestine où les doctrines socialistes de l’agitateur Jésus-Christ ne sont malheureusement que trop répandues.

La population est très surexcitée par les discours du trop célèbre anarchiste, et l’on craint en haut lieu les pires désordres.

Jésus-Christ ne prêche rien moins que le partage des biens, autrement dit le communisme universel.

Cet homme doué d’une certaine éloquence, a acquis une influence extraordinaire et tout à fait incompréhensible sur la basse populace, et une agitation sérieuse se prépare dans les campagnes.

Nous espérons que notre gouverneur, Ponce-Pilate se montrera à la hauteur de la situation et fera mettre la main sur le chef de la révolte. Il faut faire un exemple : d’autant que l’audace des anarchistes, disciples de Jésus-Christ, encouragés par l’impunité, s’accroit de jour en jour.

Nous croyons de notre devoir de signaler à qui de droit le danger véritable que présente, pour la sécurité publique le formidable attroupement de gens sans aveu, filles soumises, souteneurs, anciens repris de justice, aux abords de Jérusalem. Cette foule peu recommandable se réunit tous les jours sur la montagne, afin d’écouter les discours anarchistes prononcés par Jésus-Christ. Ensuite, tous ces apaches se répandent dans les rues de Jérusalem répétant à tout le monde les paroles séditieuses qu’ils viennent d’entendre. Il est grand temps de faire cesser ce scandale. Espérons que la police se décidera bientôt à prendre des mesures énergiques pour sauvegarder les paisibles citoyens qui s’inquiètent à juste titre du voisinage de cette horde de bandits.


1. Il faut comprendre ici « dames de petite vertu qui marchent sur les trottoirs la nuit ».
2. Terme employé durant la première moitié du XXe pour désigner des voyous, des racailles.