George
* le deuxième texte

           

Marie-Catherine de Villedieu - Le Favori, 1665, acte II, scène 1


Villedieu

Marie-Catherine de Villedieu - Le Favori, 1665, acte II, scène 1

Extrait de : Marie-Catherine de Villedieu, Le Favori, 1665 (acheter l’œuvre)

Extrait proposé par : Audrey Fournier


À propos de cet extrait :

Dans la pièce, des héros vertueux sont aux prises avec les faux semblants de la société de cour fondée sur le paraître. L’acte deux s’ouvre sur une scène dans laquelle Doña Elvire présente à la vertueuse Leonor les règles de cette société en matière d’amour.


(licence Creative Commons BY-NC-SA, Audrey Fournier)
Texte de l'extrait (source) :

LEONOR.

Si l’amour n’est fondé sur une haute estime…

DOÑA ELVIRE.

Eh, la ruse en amour ne passe point pour crime ! 
Ce sont vieilles erreurs et soucis superflus. 
Tant d’estime ne sert que quand on ne plaît plus : 
Quand on n’a plus d’appas pour paraître agréable, 
Il est bon de tâcher à se rendre estimable, 
Il faut charmer l’esprit ne pouvant faire mieux. 
Mais quand un jeune amant se rend à de beaux yeux,
Il borne à ce qu’il voit son estime et sa flamme,
Et ne s’avise pas d’aller jusques à l’âme. 
Le secret est de plaire, et l’on voit en effet 
Que chacun croit toujours ce qu’il aime parfait ;
Plaisons donc dans le temps d’une belle jeunesse,
Et laissons sans regret l’estime à la vieillesse. 
Se pique qui voudra de grande probité, 
Pour moi je ne veux point de cette qualité ;
Et comme par le temps elle m’est destinée, 
J’attends pour l’obtenir ma cinquantième année.